Verger'art

14 février 2010

« Rich-art31″-Sculpteur -Peintre

Publié par vergerard dans Amis Peintres, Amis Sculpteurs

Richard SAUSSAYE -Peintre aussi (tout …. quoi….!!!)

img0109.jpg

Compagnon (2007-2009) d’atelier  TDS31

(President TDS31 ( 2008-2009-2010….

crbst20092020ratdius20le20carabin.jpg

 “Rat-dius  le carabin de Richard SAUSSAYE (2009)

(collection particulière)

Richard
Bien sur? félicitation pour ton site artistique, belle vitrine de tes talents cachés!
Si besoin en était, MERCI du cadeau que tu m’as fait de ta sculpture “rat dius le carabin ” de la série des “ratatouilles”.
Ton style personnel s’affirme de plus en plus et je t’avouerai mon faible sur l’animalier que ton regard attendri rend terriblement sympathique et qui fait de toi un fabuliste de la sculpture digne de LA FONTAINE.
Le médecin des champs que tu m’as offert trône dans mon cabinet médical et me rappelle ton amitié d’atelier et, si besoin en était, mes origines ratatouilles et la nécessité des purgatifs dans l’art médical.Un compagnon d’atelier TDS 2008-2009 docteur VERGER gérard 31270 CUGNAUX


Peintre du dimanche insomniaque et autodidacte

24 Mai 1948 j’aurais pu naître dans une rose, ma mère était fleuriste.

 

En bon garçon et pour plaire à mon père typographe linotypiste, j’ai choisi 
de naître dans une feuille de choux. Dés mon plus jeune âge j’éprouve un bonheur 
intemporel à dessiner, peindre ou modeler. Ces activités sont même le seul moyen 
dont disposent mes parents pour canaliser mes débordements d’énergie. Mon goût prononcé pour 
les arts graphiques me vaut d’accompagner ma tante dans la visite de tous les grands musées parisiens. 
Je dois également à ce mécène familial ma première boîte de peinture à l’huile et un chevalet que j’utilise encore.
De cette période il ne reste que quelques tableaux figuratifs tendrement conservés au sein de la cellule familiale 
 J’aurais pu naître dans une rose, ma mère était fleuriste. 
En bon garçon et pour plaire à mon père typographe linotypiste, j’ai choisi 
de naître dans une feuille de choux. Dés mon plus jeune âge j’éprouve un bonheur 
intemporel à dessiner, peindre ou modeler. Ces activités sont même le seul moyen 
dont disposent mes parents pour canaliser mes débordements d’énergie. Mon goût prononcé pour 
les arts graphiques me vaut d’accompagner ma tante dans la visite de tous les grands musées parisiens. 
Je dois également à ce mécène familial ma première boîte de peinture à l’huile et un chevalet que j’utilise encore.
De cette période il ne reste que quelques tableaux figuratifs tendrement conservés au sein de la cellule familiale.
 J’aurais pu naître dans une rose, ma mère était fleuriste. 
En bon garçon et pour plaire à mon père typographe linotypiste, j’ai choisi 
de naître dans une feuille de choux. Dés mon plus jeune âge j’éprouve un bonheur 
intemporel à dessiner, peindre ou modeler. Ces activités sont même le seul moyen 
dont disposent mes parents pour canaliser mes débordements d’énergie. Mon goût prononcé pour 
les arts graphiques me vaut d’accompagner ma tante dans la visite de tous les grands musées parisiens. 
Je dois également à ce mécène familial ma première boîte de peinture à l’huile et un chevalet que j’utilise encore.
De cette période il ne reste que quelques tableaux figuratifs tendrement conservés au sein de la cellule familiale.
’aurais pu naître dans une rose, ma mère était fleuriste. En bon garçon et pour plaire à mon père typographe linotypiste, j’ai choisi de naître dans une feuille de choux. Dés mon plus jeune âge j’éprouve un bonheur intemporel à dessiner, peindre ou modeler. Ces activités sont même le seul moyen dont disposent mes parents pour canaliser mes débordements d’énergie. Mon goût prononcé pour les arts graphiques me vaut d’accompagner ma tante dans la visite de tous les grands musées parisiens. Je dois également à ce mécène familial ma première boîte de peinture à l’huile et un chevalet que j’utilise encore.De cette période il ne reste que quelques tableaux figuratifs tendrement conservés au sein de la cellule familiale.  1960 – La photographie En cadeau de communion, je reçois un appareil photo 24×36. C’est la révélation ! Une passion est née, elle dure toujours.Séduit par ce moyen d’expression rapide auquel j’attribue des vertus artistiques, je délaisse toiles et pinceaux pour crawler dans l’hyposulfite. 1969 – Le cloisonnisme C’est le choc de la rencontre avec l’œuvre de Bernard Buffet.Son style nerveux et sans académisme me fascine, je veux peindre comme lui !Les tableaux de clowns à la Buffet se succèdent mais mon ego n’arrive pas à se satisfaire de ce plagia. Je m’oblige donc au travers de nombreux essais « tous plus beaux les uns que les autres ! » à trouver mon propre style. Au fil du temps les contours noirs me deviennent indispensables. Ne me demandez pas d’expliquer pourquoi, à chaque tableau ils s’imposent immanquablement. Avis aux psy en herbe ?C’est par hasard que je découvre que ces traits noirs qui cernent mes sujets portent un nom « le cloisonnisme ». Ce style qui m’était encore inconnu en 2002 fut pourtant ponctuellement exploré par deux géants de la peinture,Van Gogh et Cézanne. 2002 – La rechute De 1980 à 2000, pris par de nombreux déplacements et séjours à l’étranger, je délaisse la peinture.C’est au docteur Simone Bécao que je dois mon retour à la peinture. Alors qu’elle pressait mon épouse de lui céder le Don Quichotte 1969, elle essuya un vif refus «  je le garde c’est le dernier qui me reste de cette époque ! ». Histoire de ne pas passer pour le dernier des mufles, j’ai promis à notre amie de réaliser un tableau pour elle.Depuis les toiles se succèdent, je me parfume au siccatif de courtrai et mon encadreur is rich. 2003 – La première expo Ayant pris pour habitude de soumettre chaque tableau terminé à l’appréciation de mon entourage professionnel, j’entendais systématiquement «  tu devrais exposer ».C’est chose faite grâce à l’entreprise Air France qui hébergea mes œuvres pendant 15 jours sur ses deux sites toulousains. 2007 – La retraite Mon départ en retraite fut l’occasion de m’initier à l’aquarelle, une technique difficile mais qui offre d’infinies

 

Laisser un commentaire

Art graphite |
Fans de Mangas à marseille |
Miaj fotoj pri nudeco |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Babeth au pays des merveilles
| Raconte moi une Poupée
| Trapeze volubile