Verger'art

14 septembre 2010

« GUIDON » – Sculpteur Portraitiste

Publié par vergerard dans Amis Sculpteurs

 VERGER Guillaume

mon fils  Guillaume VERGER (GUIDON ) sous le regard encourageant de sa chérie Muriel
TOULOUSE-31-

Guidon

« Quelques oeuvres de Jeunesse !!! » (Sébastien L.)
1030307.jpg

« Variation sur SARASATE »

H:22cm L:21cm P:18cm 

Verger f -2007  Pièce unique Terre cuite

Pièce unique Terre cuite  Collection privée

Pablo de SARASATE (1844 – 1908) , de son nom complet Pablo Martín Melitón de Sarasate y Navascués était un violoniste et compositeur espagnol.

pa270013.jpg

« L’OCCITAN le Fraternel »

« En croyant nous amendons »

H:38cm L:44cm P:21cm

Verger f -2008   collaboration Verger Gérard-2008

Pièce unique Terre cuite mélangée Collection privée

dsc0215839.jpg

 « Hippocrate »

H:16cm L:12cm P:18cm 

Pièce unique Terre cuite  Verger f -2006

 Photo Eric ARNOLD Collection privée

HIPPOCRATE (île de Cos, 460 av. J.-C. – Larissa, v. 370 av. J.-C.) est un médecin grec du siècle de Périclès, considéré comme le « père de la médecine » Il a fondé l’école de médecine hippocratique qui a révolutionné intellectuellement la médecine en Grèce antique, en instituant cet art comme une discipline distincte des autres disciplines de la connaissance auxquelles elle avait traditionnellement été rattachée (notamment la théurgie et la philosophie), faisant ainsi de la médecine une profession à part entière

hippocrate0016.jpg

« Hippocrate »

H:16cm L:12cm P:18cm

Verger f -2006  bronze E.A. I/IV

Fonderie la glaciere -Toulouse -31-(Guillaume VERGER et Pauline JUNG)

 Collection privée

 

 

dsc0162809dalayrac.jpg

« DALAYRAC » (Photo Eric ARNOLD)

H:22cm L:21cm P:18cm

Verger f -2006 Pièce unique Terre cuite 

 Collection particulière

Nicolas-Marie DALAYRAC (1753-1809) Musicien et compositeur d’opéras-comiques français, né à Muret (Haute Garonne), mort à Paris

cerventes.jpg

« CERVANTES »

H:22cm L:21cm P:18cm 

Verger f -2006 Pièce unique Terre cuite 

Collection particulière

Miguel de CERVANTES Saavedra ( 1547  – 1616 ) Romancier, poète et dramaturge espagnol universellement célèbre pour son roman Don Quichotte, reconnu comme le premier roman moderne.Il est souvent considéré comme la plus grande figure de la littérature espagnole.

Il aimait à dire : « la plume est la langue de l’âme ».

jesuschrist0198.jpg

« Le Père »

H:16cm L:12cm P:18cm

Pièce unique Terre cuite  Verger f -2007

 Pièce unique Terre cuite Collection privée

copiede1000015.jpg

« Petite Fille Toulousaine »

H:16cm L:12cm P:18cm 

Pièce unique Terre cuite  Verger f -2006

Pièce unique Terre cuite Collection privée

10000252.jpg

« Gérard JUGNOT » Caricature

H:16cm L:12cm P:18cm 

Pièce unique Terre cuite  Verger f -2005

Pièce unique Terre cuite  Collection privée

1010128.jpg

« Petit Garçon » oeuvre de Jeunesse

H:16cm L:12cm P:18cm 

Pièce unique Terre cuite Verger f -2005

Pièce unique Terre cuite Collection privée

14 février 2010

« Rich-art31″-Sculpteur -Peintre

Publié par vergerard dans Amis Peintres, Amis Sculpteurs

Richard SAUSSAYE -Peintre aussi (tout …. quoi….!!!)

img0109.jpg

Compagnon (2007-2009) d’atelier  TDS31

(President TDS31 ( 2008-2009-2010….

crbst20092020ratdius20le20carabin.jpg

 “Rat-dius  le carabin de Richard SAUSSAYE (2009)

(collection particulière)

Richard
Bien sur? félicitation pour ton site artistique, belle vitrine de tes talents cachés!
Si besoin en était, MERCI du cadeau que tu m’as fait de ta sculpture “rat dius le carabin ” de la série des “ratatouilles”.
Ton style personnel s’affirme de plus en plus et je t’avouerai mon faible sur l’animalier que ton regard attendri rend terriblement sympathique et qui fait de toi un fabuliste de la sculpture digne de LA FONTAINE.
Le médecin des champs que tu m’as offert trône dans mon cabinet médical et me rappelle ton amitié d’atelier et, si besoin en était, mes origines ratatouilles et la nécessité des purgatifs dans l’art médical.Un compagnon d’atelier TDS 2008-2009 docteur VERGER gérard 31270 CUGNAUX


Peintre du dimanche insomniaque et autodidacte

24 Mai 1948 j’aurais pu naître dans une rose, ma mère était fleuriste.

 

En bon garçon et pour plaire à mon père typographe linotypiste, j’ai choisi 
de naître dans une feuille de choux. Dés mon plus jeune âge j’éprouve un bonheur 
intemporel à dessiner, peindre ou modeler. Ces activités sont même le seul moyen 
dont disposent mes parents pour canaliser mes débordements d’énergie. Mon goût prononcé pour 
les arts graphiques me vaut d’accompagner ma tante dans la visite de tous les grands musées parisiens. 
Je dois également à ce mécène familial ma première boîte de peinture à l’huile et un chevalet que j’utilise encore.
De cette période il ne reste que quelques tableaux figuratifs tendrement conservés au sein de la cellule familiale 
 J’aurais pu naître dans une rose, ma mère était fleuriste. 
En bon garçon et pour plaire à mon père typographe linotypiste, j’ai choisi 
de naître dans une feuille de choux. Dés mon plus jeune âge j’éprouve un bonheur 
intemporel à dessiner, peindre ou modeler. Ces activités sont même le seul moyen 
dont disposent mes parents pour canaliser mes débordements d’énergie. Mon goût prononcé pour 
les arts graphiques me vaut d’accompagner ma tante dans la visite de tous les grands musées parisiens. 
Je dois également à ce mécène familial ma première boîte de peinture à l’huile et un chevalet que j’utilise encore.
De cette période il ne reste que quelques tableaux figuratifs tendrement conservés au sein de la cellule familiale.
 J’aurais pu naître dans une rose, ma mère était fleuriste. 
En bon garçon et pour plaire à mon père typographe linotypiste, j’ai choisi 
de naître dans une feuille de choux. Dés mon plus jeune âge j’éprouve un bonheur 
intemporel à dessiner, peindre ou modeler. Ces activités sont même le seul moyen 
dont disposent mes parents pour canaliser mes débordements d’énergie. Mon goût prononcé pour 
les arts graphiques me vaut d’accompagner ma tante dans la visite de tous les grands musées parisiens. 
Je dois également à ce mécène familial ma première boîte de peinture à l’huile et un chevalet que j’utilise encore.
De cette période il ne reste que quelques tableaux figuratifs tendrement conservés au sein de la cellule familiale.
’aurais pu naître dans une rose, ma mère était fleuriste. En bon garçon et pour plaire à mon père typographe linotypiste, j’ai choisi de naître dans une feuille de choux. Dés mon plus jeune âge j’éprouve un bonheur intemporel à dessiner, peindre ou modeler. Ces activités sont même le seul moyen dont disposent mes parents pour canaliser mes débordements d’énergie. Mon goût prononcé pour les arts graphiques me vaut d’accompagner ma tante dans la visite de tous les grands musées parisiens. Je dois également à ce mécène familial ma première boîte de peinture à l’huile et un chevalet que j’utilise encore.De cette période il ne reste que quelques tableaux figuratifs tendrement conservés au sein de la cellule familiale.  1960 – La photographie En cadeau de communion, je reçois un appareil photo 24×36. C’est la révélation ! Une passion est née, elle dure toujours.Séduit par ce moyen d’expression rapide auquel j’attribue des vertus artistiques, je délaisse toiles et pinceaux pour crawler dans l’hyposulfite. 1969 – Le cloisonnisme C’est le choc de la rencontre avec l’œuvre de Bernard Buffet.Son style nerveux et sans académisme me fascine, je veux peindre comme lui !Les tableaux de clowns à la Buffet se succèdent mais mon ego n’arrive pas à se satisfaire de ce plagia. Je m’oblige donc au travers de nombreux essais « tous plus beaux les uns que les autres ! » à trouver mon propre style. Au fil du temps les contours noirs me deviennent indispensables. Ne me demandez pas d’expliquer pourquoi, à chaque tableau ils s’imposent immanquablement. Avis aux psy en herbe ?C’est par hasard que je découvre que ces traits noirs qui cernent mes sujets portent un nom « le cloisonnisme ». Ce style qui m’était encore inconnu en 2002 fut pourtant ponctuellement exploré par deux géants de la peinture,Van Gogh et Cézanne. 2002 – La rechute De 1980 à 2000, pris par de nombreux déplacements et séjours à l’étranger, je délaisse la peinture.C’est au docteur Simone Bécao que je dois mon retour à la peinture. Alors qu’elle pressait mon épouse de lui céder le Don Quichotte 1969, elle essuya un vif refus «  je le garde c’est le dernier qui me reste de cette époque ! ». Histoire de ne pas passer pour le dernier des mufles, j’ai promis à notre amie de réaliser un tableau pour elle.Depuis les toiles se succèdent, je me parfume au siccatif de courtrai et mon encadreur is rich. 2003 – La première expo Ayant pris pour habitude de soumettre chaque tableau terminé à l’appréciation de mon entourage professionnel, j’entendais systématiquement «  tu devrais exposer ».C’est chose faite grâce à l’entreprise Air France qui hébergea mes œuvres pendant 15 jours sur ses deux sites toulousains. 2007 – La retraite Mon départ en retraite fut l’occasion de m’initier à l’aquarelle, une technique difficile mais qui offre d’infinies

 

14 janvier 2010

Arnaud ELISABETH

Publié par vergerard dans Amis Sculpteurs

Arnaud ELISABETH - Forgeron  d’art

Stage une journée à l’Atelier  « A FORCE D’EN FER «   ESPINAS  (82)

Forge Espinas (82)

01-07-2008  Un moment de forge

En collaboration  Arnaud  ELISABETH et Gérard VERGER

ESPINAS -82-

Arnaud ELISABETH dans Amis Sculpteurs 07010077

J’ai réalisé avec l’aide  du maitre de la forge « a force d’en fer » (2008)
un anneau de moebius et son support en fer forgée sur galet de Garonne

(collaboration Arnaud ELISABETH et gérard VERGER)

« Möebius »

 Anneau vertueux , De nos passions

D’ombre et de lumière,Tu es l’unité

Sans être le centre, Tu es mystérieux, Sans être culte

Tu es miroir, Sans être spéculaire

Tu es vrai, Sans être nature

Tu es défini, Sans être limite

Tu deviens qui tu es

En cherchant ton sens caché

 03/03/2013 verger’art

p1080767 dans Amis Sculpteurs

13 janvier 2010

Claude FICHAUX – Peintre-sculpteur

Publié par vergerard dans Amis Peintres, Amis Sculpteurs

- Sculpteur aussi (tout …. quoi….!!!)

pc100010.jpg

Gérard VERGER  et son ami  Claude FICHAUX

devant “la Naissance de Vénus “(décembre 2009)

“en hommage au Sculpteur de pierre”  (Collection Particulière)

dédicace: »A mon Ami Gérard VERGER , médecin du corps et des arts , réanimateur d’inspiration »

Ingénieur ? C’est partit. J’aime les maths, la physique, et tous les métiers manuels. Et je n’ai eu aucun regret. En particulier, sur les chantiers j’ai pu connaître dans un esprit de compagnonnage des gens fascinants, amoureux du travail bien fait et toujours fidèles.1986-1987 – La préretraite ! Dans ma tête, elle est préparée. Un atelier de peintres. Des amis et des maîtres. Des expos : Grand Palais les Indépendants et les Artistes Français, banlieue parisienne, Le Lavandou, Bormes les mimosas… Sociétaire des Artistes FrançaisEt quelques règles principales inculquées par mes maîtres :  L’on est artisan avant d’être artiste.  Dans le plan du tableau toujours recréer la 3ème dimension  Inciter l’œil du spectateur à créer le mouvement,  Et surtout ne pas confondre Sobriété et Indigence : Le tableau est terminé lorsque le peintre ne peut plus rien ajouter ou retirer, sans porter atteinte à sa composition.

 

14 octobre 2009

Gérard VERGER par Umberto di Gradimonte -Sculpteur caricaturiste

Publié par vergerard dans Amis Sculpteurs

Les «people» inspirent le sculpteur

caricature gerard vergercaricature gerard verger

 

( 2007)  Caricature du docteur VERGER Gérard par Uberto Di Gradimonté ( collection particulière)

Dans son musée de l’actualité à Monblanc, près de Samatan dans le Gers, Umberto di Gradimonte a déjà installé Ingrid Bétancourt aux côtés de ceux qui font la Une des journaux. C’est d’ailleurs dans la presse écrite et notamment dans « La Dépêche du Midi » que l’artiste trouve l’inspiration. « Je lis chaque jour quatre ou cinq quotidiens et je travaille à partir des photos publiées », explique cet ancien scientifique de la recherche médicale, reconverti en sculpteur caricaturiste. « J’ai toujours dessiné des caricatures. Un jour, j’ai pris une boule de terre et je l’ai modelée pour lui donner la forme d’un visage en grossissant le trait. Je ne fais aucun dessin ni croquis préalables, il me suffit de voir la personne pour en extraire les traits et les expressions. Avec l’expérience, il m’arrive parfois de faire une sculpture en trente minutes ».

Cet été, Gérard de Gramont dit Umberto di Gradimonte quitte sa paisible terre du Gers pour s’installer à Toulouse. Sur les sept cents pièces environ qui composent sa collection permanente, il en a choisi une centaine, représentatives des personnalités qui font l’actualité de la Ville rose. Intitulée « Umberto fait face (s) à Toulouse », l’exposition est une souriante galerie de portraits du monde de la culture, de la politique, de l’économie et même de la gastronomie toulousaine. Présent lors du vernissage, Michel Sarran s’est trouvé l’air un peu sévère. L’observant de plus près, Umberto di Gradimonte lui a promis de lui refaire le portrait en affinant les traits. De la finesse, il y en a beaucoup dans le travail du sculpteur qui parvient à conserver des physionomies réalistes sans trop exagérer la caricature. Croqués avec l’humour qui caractérise l’artiste, les personnages possèdent tous une part de l’original. Le prochain défi de M. di Gradimonte est de trouver un lieu d’exposition permanent à Toulouse.

cvhubertodigradimonte.jpg

06/08/2008

Les guignols de l’actu en chair et en faïence d’Umberto di Gradimonte

 ICONOCLASTE. Ci devant : Nicolas Sarkozy, le regard canin aux cotés de Berlusconi, Obama, et Kadhafi. Plus loin : Pierre Cohen le maire de Toulouse et ses ex – Baudis, Douste-Blazy, et Moudenc. Suivi de Martin Malvy, Jean-Michel Baylet et sa maman, Pierre Izard drapé dans une toge d’empereur romain…Autour d’eux, les figures locales de la politique, du sport, de la cuisine étoilée et du show-bizz sont rassemblées dans une réception supervisée par Olivier Poivre d’Arvor.

Grâce au trombinoscope en faïence du sculpteur caricaturiste Umberto di Gradimonte, il est inutile d’attendre le prochain carnaval des maîtres du monde ou l’inauguration de Toulouse 2013 pour les voir réunis dans la même pièce. Visite d’expo guidée par l’artiste.

Politiquement incorrect, avec son sourire en coin, Humbert Gramont alias Umberto di Gradimonte l’est à plus d’un titre. Cela saute aux yeux. A 76 ans, les siens pétillent toujours comme ceux du gamin provocateur qu’il n’a probablement jamais cessé d’être. La première impression est confirmée dés les présentations : « Je suis le mouton noir de la famille », raconte le bonhomme né « dans la bonne bourgeoisie toulousaine ». « Comprenez : bien pensante, traditionaliste et Baudisienne », précise t-il histoire d’enfoncer le clou.

Et comme si de rien n’était « l’attrait pour le dessin (lui) est venu en feuilletant les carnets de croquis de (son) grand père Paul Sabatier », accessoirement prix Nobel de Chimie pour qui la Ville rose s’est fendue d’une allée.

On passe rapidement sur sa carrière de médecin chercheur en laboratoire pour rentrer dans le vif du sujet : la caricature. Humbert en a attrapé le virus avant 68 « à cause du général de Gaulle ». Ses premiers dessins d’inspiration « anar » sont refusés par le Canard enchainé. Il poursuit cependant dans le style collage détourné. Jusqu’au passage à la sculpture des bustes en faïence de ceux qui font l’actu des quotidiens de la presse écrite.

Au fil des évènements, il crée une collection de centaines de figurines rassemblées dans l’une des piéces de sa maison transformée en Musée de l’actualité. L’expo de la Galerie des Carmes présente les derniers nés, issus pour la majorité du gratin toulousain.

La visite guidée  donne lieu aux commentaires de l’artiste. Dominique Baudis : « un maire d’apparat de nature timide adoubé par son père ». Pierre Izard, l’indétrônable président du Conseil Général en buste de César : « Il était plus avenant quand il était médecin pédiatre ». Pierre Cohen, le maire de Toulouse : « Il a l’air d’aimer les gens mais il a le contact difficile peut être à cause de son premier métier de chercheur ». Nicolas Sarkozy : « il m’exaspère. C’est un faux cul de premier ordre ! ». Claude Sicre le troubadour d’Arnaud-Bernard : « une grande gueule »…D’autres moins connus du grand public comme Hervé Sansonetto le boss du Bikini, ou Christian Thorel le libraire d’Ombres Blanches sont aussi sur les étagères.

A l’avenir, Humbert Gramont aimerait montrer ses têtes « en situation dans leurs décors de fonction ». Il verrait bien cela dans un atelier-musée du côté de l’un des commerces désaffectées de la rue de la République dans le quartier Saint Cyprien. Il a eu cette idée en assistant aux Assises de la Culture organisées par la mairie de Toulouse. « Ainsi on pourrait introduire des artistes dans la ville en les disséminant un peu partout », explique t-il. En attendant, le sculpteur caricaturiste attend de voir débarquer ses modéles dans son expo : « En général ils ne se trouvent pas ressemblants mais par contre ils considèrent que les autres sont très bien ».

 

23 mai 2007

Dominique CAILLET-ROUCH

Publié par vergerard dans Amis Sculpteurs

architecte de formation  , en -2006 -2007 ,  j’ai eu le plaisir de travailler avec elle dans l’atelier rue  des potiers de Sébastien LANGLOYS

Travaille essentiellement la terre chamotée et excelle dans le bas relief tout en finesse et sensualité  et depuis s’essaye avec succès au rond de bosse

visiter son site dominique ROUCH

doniniquerouch05512000.jpg

14 octobre 2000

- »Nana » – Sculpteur

Publié par vergerard dans Amis Sculpteurs

Bernadette MASSERON

p5120005.jpg

Hommage  d’ArnO  BUTY à Bernadette MASSERON

Animatrice sculpture Modelage de l’atelier TDS 31

Invitée d’honneur 23eme salon d’Automne Fonsorbes 28 novembre 05 dec 2009

 Aujourd’hui est un jour qui me touche beaucoup… je suis heureux de voir à cette exposition : mes sympathiques employeurs (pour la promotion ;) et mon chef « Bernadette MASSERON » !

Il y a quelques jours Gilles m’a demandé si Bernadette voulait bien être l’invité d’honneur à cette exposition…cette annonce m’a rempli de joie car j’allais, en aidant à l’organisation de cette exposition faire un hommage à la personne qui a un jour, jeter la plus belle peau de banane sous mes pieds !!!

…Dans la vie, il y a parfois des circonstances qui nous amène vers des chemins que nous ne soupçonnions pas et qui, finalement font parti de nous ! …Pour ma part cette agréable circonstance a été la rencontre avec Bernadette !
Ça va bientôt faire 10 ans que je suis rentré à l’atelier terre de sienne, à plaisance du touch où Bernadette est l’animatrice …De Part la simple vu de mon travail d’adhérent, Bernadette a su lire dans mes pièces et finalement m’a dévoilé mes envies et mes besoins en me prenant sous son aile !
Grâce à ses conseils, je me suis lancé dans la voie des arts et de l’animation… j’espère accomplir honorablement cette mission !
Bernadette est un personnage qui a « sa place d’honneur »… son travail est emprunt de richesse et est en constant mouvement !
On trouve dans ses œuvres : de l’amour (de la matière) et la recherche (d’un état) !
Quant on regarde ses pièces on perçoit : beauté et profondeur…les formes sont rondes de douceur, les colorations montrent un long travail personnel de recherche et de perfectionnement !
…tout ce qui est présent devant vous ce soir,  est ce qu’est « Bernadette »…un artiste en tant que tel, qui modèle savamment ses expériences avec ses envies et ses désirs, dans d’unique création !!!
Je suis heureux d’avoir rencontrer ce personnage, Je suis honoré de faire parti de son cercle d’amis et je l’en remercie infiniment de m’avoir ouvert les yeux sur cette voie qui m’apporte autant de joies et de satisfactions !

Merci  d’ArnO  28 novembre 2009

12

Art graphite |
Fans de Mangas à marseille |
Miaj fotoj pri nudeco |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Babeth au pays des merveilles
| Raconte moi une Poupée
| Trapeze volubile